Communication publique ou marketing territorial?? That is the question…

Marc Thebaut, dans son blog nous a concocté une infographie expliquant la différence entre la communication publique et le marketing territorial.

Celle-ci se lit de la manière suivante :

infograph (1)

« La lecture de l’infographie ci-dessous doit commencer en son centre, à partir du repérage d’une action à analyser. Puis, en suivant les flèches grises, on se laissera guider vers diverses questions qui déboucheront, étape par étape, vers un feu vert, orange ou rouge. J’ai voulu faire simple :
– un feu vert signifie que l’action a de très fortes chances de s’inscrire au sein d’une démarche de marketing territorial ;
– un feu rouge signale, en revanche, que nous sommes sans doute face à une action de communication publique classique ;
– un feu orange indique que le doute est permis mais qu’il n’est pas suffisamment fort pour trancher définitivement. Toutefois, notez bien que je propose que 3 feux orangés soient équivalents à un feu rouge. J’aurai pu dire 5, ou 4 … Tentons avec 3. »

Ce visuel, créé par un professionnel dans ces domaines nous permet de distinguer de manière précise les différents processus mis en place lors d’une action de communication publique à celle de marketing territorial.

Je vous invite à télécharger le pdf de cette infographie.

Stephen Porthault

Vidéo de la boutique en ligne de la ville de Paris

Dans un précédent billet, nous avions vu quel était l’intérêt pour la ville de Paris de mettre en place une plateforme de e-commerce vendant des produits ayant pou but de promouvoir Paris. Je vous invite maintenant à consulter la vidéo mise en ligne début décembre par la ville de Paris qui présente cette boutique.

La vidéo expose différents produits; ils sont mis en valeur dans des situation quotidienne. Cette énonciation de proximité permet au client potentiel de se sentir proche et ainsi d’acheter plus facilement.

Rappel: plateforme de e-commerce disponible ici

Stephen Porthault

Hubstart App: l’application mobile pour promouvoir la place aéroportuaire du Grand Roissy – Hubstart Paris

hubstart paris region

Source pour l’écriture de cet article: here!

Hubstart Paris est un pôle de compétitivité destiné à promouvoir la région francilienne à l’International. Ce pôle est impliqué dans de nombreux projets ; citons par exemple le projet de réseau européen de transport de fret à grande vitesse : Euro-Carex.

appli grand roissy

Le service communication de ce « hub » a mis en ligne le 12 décembre une application mobile nommée « HubStart App ». Celle-ci a pour objectif  de faciliter l’accès à l’usager de l’aéroport de Roissy en séjour d’affaires en l’accompagnant dès son arrivée à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle.

D’après le site d’Hubstart Paris:

Hubstart App vous permet ainsi de :

– planifier votre voyage à chaque étape avec votre assistant de voyage : déplacements en transport en commun ou voiture, suggestions de temps libre à proximité…
– accéder à tous les services du Grand Roissy avec le carnet d’adresses géolocalisées : hôtels, restaurants, shopping, incentives…
– connaître les dernières actualités business et services du Grand Roissy (informations pratiques sur les douanes, les salons/événements professionnels, etc.)
– découvrir en réalité augmentée les grands projets économiques du territoire, tels que le RoissyPole, AeroliansParis, le Centre logistique de Saint-Mard…

Je vous invite à visiter le site de HubStart Paris afin d’obtenir de plus amples renseignements sur cette application qui a, à sa base, une logique de promotion de la région Île-de-France.

Cette application est disponible sous Android et Apple.

Stephen Porthault

Data.gouv.fr propose de nombreuses cartes de visualisation de données publiques

les-donnees-publiques-de-la-france-disponibles-sur-data-gouv-fr_37687_w250

Depuis plusieurs semaines, le site interne de données ouvertes du Gouvernement français propose différentes cartes de données publiques:

  • Métropolitain qui est un projet de visualisation de données urbaines
  •  Un moteur de recherche conçu par « Le Monde » qui explore les 150 millions d’euro de subventions de la réserve parlementaire en 2011
  • Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche met à disposition un site internet permettant de visualiser les effectifs d’étudiants de 2001 à 2012.
  •  ItoMap: visualisation des découpages administratifs
  • RPG 2010: visualisation d’après une carte interactive des différentes zones de culture déclarées par les exploitants en 2010.
  • Labs-data-publica qui met à disposition des données relatives  au trafic entrant par station c’est-à-dire les voyageurs validant un titre de transport dans une station de métro.
  • Comeetie qui met à disposition une carte créée par Etienne Côme et qui permet de visualiser certaines données issues des revenus fiscaux localisés des ménages en 2010.

Nous allons brièvement nous intéresser au dernier service open data proposé. Pour vulgariser, celui-ci propose de visualiser des zones de population de jeunes (-25 ans), de vieux (65 ans et +), de pauvres (revenus et % de bas revenus), de riches (revenus) mais aussi les zones dense et faible population.

revenufiscal

J’ai fait une capture écran de Paris et ses banlieues d’après le critères « revenu fiscal ». Nous pouvons donc clairement voir que la banlieue nord de Paris (Saint-Denis, Sarcelles) sont les zones les plus pauvres.

Intéressant, non?

Stephen Porthault

« Paris Region, source d’inspiration » lance son film!

Dans un précédent article, nous traitions des innovations de la ville de Paris par rapport à sa stratégie de communication territoriale. Nous avions vu que Paris avait créée une identité visuelle nommée « Paris Region, source of inspiration ». Celle-ci exprime des valeurs clefs telles que l’innovation, la diversité…l’inspiration.

parisregion300

Le film est décomposé en plusieurs grandes parties :

  • « Visit »: les cibles sont alors les touristes, touristes potentiels. Le film promeut ainsi l’industrie du tourisme.
  • « Study »: les cibles sont les étudiants et les potentiels futurs étudiants à Paris. Le film met en avant le corps universitaire de la région parisienne. Il fait aussi la promotion de la fibre artistique ainsi que de la recherche scientifique.
  • « Succeed »: les cibles sont les futurs entrepreneurs, chefs d’entreprises susceptibles de s’installer dans la région parisienne afin de développer leur activité.
  • « Live » : cette partie met en valeur la culture française avec sa gastronomie par exemple. Elle promeut aussi la vie quotidienne à Paris  où il fait bon de vivre.

Le logo de la marque territoriale de Paris est enfin mis en valeur par  un visuel de la tour Eiffel illuminé.

Stephen Porthault